Soutenez la Brigade culinaire de Solidarité Sud Cévennes

Actualités La Cie Amarante aime

Chers.ères Ami.es, 

Nous sommes heureux.ses de vous présenter la belle, la motivée, la délicieuse… 
Brigade Culinaire de Solidarité Sud-Cévennes !! 
Pour pouvoir distribuer des bons repas mitonnés par nos soins aux familles et personnes les plus précaires du territoire, nous avons besoin de votre solidarité ! 
PARTAGEONS CE QUE NOUS AVONS !!

https://www.lepotsolidaire.fr/pot/7cf7g4qq
Liker, partagez, suivez et donnez !!
 

Le projet
Nous sommes un collectif de cuisinièr.es professionnel.les basé dans le sud des Cévennes réuni.es autour d’une volonté commune de réagir face aux inégalités suscitées par cette crise sanitaire inédite.

Les conséquences économiques et sociales du confinement se font sentir bien au-delà des villes et ce jusque dans nos rues, nos villages et nos vallées. 
Les foyers les plus fragiles accusent le coup et paient le prix de décisions politiques iniques et incompétentes. Le nombre de bénéficiaires d’aides alimentaires diverses a explosé.
La fin du confinement va se traduire par une crise sociale de grande ampleur face à laquelle nous ne souhaitons pas rester les bras croisés à attendre de meilleurs auspices pour retourner à nos fourneaux. 

Pris.es dans l’élan des Brigades de Solidarité Populaire qui ont essaimé en France avec l’appel de Milan, nous avons voulu mettre à disposition notre savoir-faire et nos outils de travail pour être solidaires en faisant ce que nous aimons : cuisiner pour les autres. 

Nous envisageons de concocter et de distribuer gratuitement aux foyers les plus précaires (familles nombreuses et personnes isolées) des repas végétariens essentiellement à base de produits de qualité (locaux, de saison, bio).

L’objectif des ces brigades est de construire un réseau politique international d’entraide. Nous nous inscrivons pleinement dans cette démarche autonome car nous croyons à notre capacité collective d’auto-organisation indépendamment de l’aide de l’Etat qui nous a précipité vers ce désastre sanitaire notamment en sacrifiant l’hôpital public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *