De l’Usage des bottines

De l’usage des bottines, spectacle de théâtre cabaret crée en 2011 puis repris en 2015 dans le cadre d’une résidence de création à la Cité scolaire André Chamson du Vigan (collège/lycée) – Résidence soutenue par le CD30.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une ambiance cabaret, un côté intemporel, on pourrait être à Paris ou Berlin. Des femmes…mais pas que. Elles chantent, dansent, parlent de la femme, des genres, de la sexualité. On y entend la douleur mais humour et insolence emportent le tout vers la légèreté. C’est caustique, ça pince et ça pique mais c’est sucré et velouté aussi.

Un spectacle à voir dès 14 ans. Pour la jeunesse, on entre totalement dans la sphère de l’éducation à la santé et à la sexualité. Car nous abordons ces thématiques ainsi que le respect dû au corps humain, l’égalité entre les femmes et les hommes, la lutte contre les préjugés sexistes, la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple.

Autant de thématiques importantes dans la construction des futurs citoyenNEs et pour certaines déjà au coeur de leurs préoccupations. Au Vigan, nous avons été ravies de constater leur grand intérêt pour toutes ces questions, souvent taboues. Leurs retours ont été nombreux et les échanges fructueux, notamment grâce au prolongement du spectacle qui a été proposé par la compagnie. A savoir une semaine de création théâtre forum, avec un groupe de 10 élèves, pour créer des saynètes autour de ces thématiques puis présentées en fin de semaine à leurs camarades.

 

Mise en scène et interprétation:
Colinda Ferraud, Juliette Lapeyre,
Emilie Feret, Véronique Coirre, Marc Sollogoub
Costumes et scénographie : Fanny Boix Sabata et Juliette Lapeyre
Création lumières : Thomas clément De Givry
Construction décors : Bruno Vignon

Dossiers de Presse du spectacle « De l’Usage des Bottines »
Cliquez sur l’image pour télécharger le fichier en pdf

 

Extraits Vidéo du spectacle « De l’Usage des Bottines »
Par les Compagnies Amarante et Yvonne Septante.
Trouvez la version complète en cliquant sur ce lien