ENCORE COMBIEN D'ETOILES ?

Encore combien d’étoiles ?  la prochaine création de la compagnie Amarante.

Sortie prévue en 2020.

 » Les frontières ne m’ont jamais été infranchissables.
J’ai vécu plusieurs années à l’étranger… et je me suis toujours sentie libre, si j’en avais l’envie et les moyens, de partir… libre d’aller habiter, voyager où je le voulais, ou de revenir si je le voulais …
J’ai vu s’installer près de chez moi en Limousin, deux CADA (centres d’accueil de demandeurs d’asile) et croisé le chemin de femmes, d’hommes et d’enfants qui ont quitté leurs pays d’origine dans l’espoir d’un refuge ou d’un avenir meilleurs, ici, en Europe. Et pour qui le parcours de l’exil fut jonché de dangers, de deuils et d’abandons.
Cette liberté qui est la mienne est alors entrée en collision avec la leur. »

« J’ai poussé sur une terre que l’on dit « terre d’accueil », une terre de résistance, une terre qui a connu passages et arrivées d’exilés et d’immigrés à travers les siècles(…)  
Je pense à ce monde fou dans lequel j’ai décidé de faire des enfants, un monde où des murs s’érigent sous l’impulsion d’une peur de plus en plus tenace, une peur qui enferme, une peur qui exclue.(…) Alors j’ai eu envie d’aller discuter avec Flavie de son arrière grand-père espagnol arrivé dans un camp en 36, avec Khadija de sa grand-mère marocaine venue rejoindre son père qui travaillait en France dans les années 70, avec Leïla de son arrière grand-mère Aveyronnaise partie vivre à Nancy après la guerre et avec Lucille de sa mère qui a quitté son Japon natal par amour… « 

Le désir derrière la création

Parcours, exils, départs, arrivées, déracinements et enracinements… A partir des témoignages de personnes qui ont traversé les continents, volontaires ou contraints, la Cie Amarante tisse son nouveau spectacle.

Créer ce spectacle, c’est pour nou,s s’inscrire dans un projet de territoire en partant à la rencontre de ces exilés d’hier et d’aujourd’hui : collecter leurs histoires de vie, écouter leurs parcours subis ou choisis

et redécouvrir ensemble la richesse de notre mixité culturelle.

Entendre la page singulière du livre qui nous est commun en mettant en scène un spectacle alliant la finesse scénographique des jeux d’ombre et de lumière, la puissance narrative de la voix complice des violoncelles et le langage universel et poétique du masque larvaire.

Etapes de création

Depuis 2016, Juliette et Colinda rencontrent des témoins et collectent les histoires qu’ils veulent bien leur offrir.

Hiver et printemps 2018 :
Résidence scénographique au collège André Chamson au Vigan, dans le cadre du dispositif « artistes au collège », porté par le conseil départemental : les comédiennes travaillent à une « palette » d’outils artistiques – ombres et lumières, sable, masques larvaires, violoncelles, voix, danse, théâtre d’ombre, théâtre d’objet. Elles créent le langage, tout en image et mouvement, dont elles se serviront pour l’écriture du spectacle.

Lors de cette résidence, elles rencontrent les collégiens, échangent avec eux sur leur travail et animent un stage qui donne vie à une représentation très émouvante des collégiens dans laquelle le travail de chœur théâtral et le théâtre d’ombre portent des textes qu’ils ont écrit.

Hiver 2019 :
Du 13 au 20 février 2019 : résidence d’écriture à Sète. En s’inspirant des récits des témoins rencontrés depuis 3 ans et des écrits des écrivains qui les ont marqué, Juliette et Colinda écrivent le texte du spectacle et sa trame narrative en mouvement.

Encore combien d’étoiles ? C’est l’histoire d’exilés d’hier ou d’aujourd’hui, d’ici ou de là-bas, qui prennent la route. Leurs chemins se croisent et les fils de leur vie s’entremêlent …
Encore combien d’étoiles? est un tissage.

Avril 2019, résidence avec Paul Colomb et Michèle Pierre, violoncellistes, à Roubignac (30) accueillis par l’association Artimbal.
Dans un échange artistqiue riche et puissant, comédiennes et musiciens écrivent la bande son du spectacle … c’est beau !

« On espère pouvoir jouer souvent ce spectacle dans sa version avec les musiciens en live ! ».

Prochaines étapes de création :
-16 au 20 septembre 2019 : résidence au théâtre Albarède – Ganges (34)
-14 au 18 octobre 2019 : résidence à la Filature du Mazel (30)
-11 au 24 novembre : résidence au lycée
-20 au 28 janvier 2020 : résidence au lycée
Les 29, 30, 31 janvier et 1er février : premières représentations de « Encore combien d’étoiles » pour les lycéens et le tout public.

Photos des résidences de création en 2018 et 2019

      photos de Marion Ferraud

Dessins de Sébastien Berger

Souvenirs en image de cette belle résidence avec les musiciens

Dossier de presse "Encore combien d'étoiles?" (ex-Exils)

thumbnail of EXILS-OK-WEB

Les langues se délient au Vigan

Le spectacle « Encore combien d’étoiles? » (Exils) se crée en parallèle des « Les Langues se délient », un projet de territoire mené depuis 2016 : la Cie collecte l’histoire d’habitants du Pays Viganais issus de divers pays du monde, mène un projet pédagogique avec les écoles et collège du Vigan et organise une exposition à partir de ces témoignages, et orchestre chaque année au mois de mars une fête interculturelle.

Cliquer ici pour aller vers la page de Les Langues se délient