PROJET EXILS

Exils, titre provisoire,  la prochaine création de la compagnie Amarante.

Sortie prévue en 2020.

Quelques mots de Juliette Lapeyre pour percevoir les contours du projet :

« Les frontières ne m’ont jamais été infranchissables(…) Ces personnes qui ont dû fuir guerres et oppressions, pour qui les frontières sont des obstacles insurmontables et pour qui le parcours de l’exil est jonché de dangers, de deuils et d’abandons(…) Créer un spectacle, c’est partir à la rencontre de ces exilés d’hier et d’aujourd’hui, collecter leurs histoires de vie et écouter leur parcours, leurs désirs, leurs doutes. Ont-ils le sentiment d’être encore et toujours des exilés, des expatriés, des réfugiés, des immigrés, des déracinés ? ».

Quelques mots de Colinda Ferraud pour percevoir les contours du projet :

« J’ai poussé sur une terre que l’on dit « terre d’accueil », une terre de résistance, une terre qui a connu passages et arrivées d’exilés et d’immigrés à travers les siècles(…)  Je pense à ce monde fou dans lequel j’ai décidé de faire des enfants, un monde où des murs s’érigent sous l’impulsion d’une peur de plus en plus tenace, une peur qui enferme, une peur qui exclue.(…) Alors j’ai eu envie d’aller discuter avec Flavie de son arrière grand-père espagnol arrivé dans un camp en 36, avec Khadija de sa grand-mère marocaine venue rejoindre son père qui travaillait en France dans les années 70, avec Leïla de son arrière grand-mère Aveyronnaise partie vivre à Nancy après la guerre et avec Lucille de sa mère qui a quitté son Japon natal par amour… »

Processus de création

Temps de création
15 au 26 janvier puis du 
9 au 13 avril 2018 : résidence scénographique au collège André Chansom, Le Vigan.

Sortie de résidence le 13 avril 2018 à 14h15, auditorium de la Cité scolaire.

Parcours, exils, départs, arrivées, déracinements et enracinements… A partir des témoignages de personnes qui ont traversé les continents, volontaires ou contraints, la Cie Amarante travaille à une « palette » d’outils artistiques – ombres et lumières, sable, masques larvaires, violoncelles. A l’occasion de cette restitution, la Cie partagera avec le public un univers scénographique et un imaginaire artistique qu’elle a fait siens au cours de cette résidence, comme un langage dont elle se servira pour l’écriture du spectacle.

————————————————————

C’est dans le cadre du dispositif « Artistes au collège » créé, animé et financé par le Département du Gard que la Compagnie Amarante était accueillie en résidence à la Cité Scolaire André Chamson au Vigan du 15 janvier au 13 avril 2018.

Les résidences d’artistes proposent aux élèves, accompagnés de leurs professeurs, de suivre pas à pas l’évolution d’une création artistique professionnelle.

Elles permettent de nouer un dialogue privilégié avec les créateurs sur le sens de leur projet et de s’initier aux pratiques artistiques, ainsi qu’à l’exigence qu’elles requièrent et au plaisir qu’elles occasionnent.

La Cie Amarante mène des projets de création et de territoire. Utilisant plusieurs médias (théâtre, photo, dessins, vidéos), elle poursuit son travail sensible de médiation artistique.

Le spectacle Exils se crée en parallèle des « Les Langues se délient », un projet de territoire mené depuis 2016 : la Cie collecte l’histoire d’habitants du Pays Viganais issus de divers pays du monde, mène un projet pédagogique avec les écoles et collège du Vigan et organise une exposition à partir de ces témoignages, et orchestre chaque année au mois de mars une fête interculturelle.

C’est la valorisation de cette expérience que vous pourrez découvrir à travers cette restitution.

Dossier de presse

thumbnail of EXILS-OK-WEB

Dates à venir